Les propositions d'Elican Biotech à la mission parlementaire

Proposer des médicaments à base de cannabinoïdes à un prix qui soit acceptable pour le consommateur et les organismes de santé publique

Le caractère raisonnable du prix payé par les patients pour obtenir les traitements à base de cannabis thérapeutique est particulièrement important dans la mesure où, dans le cadre de l’expérimentation, les patients retenus pourront bénéficier de ces produits gratuitement. Une rupture brutale de l’approvisionnement à la fin de l’expérimentation ne serait pas justifiable. De plus, ainsi que le soulignait le directeur général de l’entreprise Elican Biotech, M. Henry Hennion, les pathologies retenues dans le cadre de l’expérimentation destineront le cannabis thérapeutique à une population nombreuse, plus âgées que la moyenne et à plus faibles revenus. Cette accessibilité est également la condition pour éviter un recours massif au marché noir ou à l’autoculture

 

L'objectif d'Elican biotech était à l'époque affiché, et depuis, Elican Biotech mobilise les partenaires, sensibilise les autorités en ce sens, le médicament doit s'adreser à toute la population et pas quelques happy few ayant les moyens, et il faut proposer un médicament au prix du CBD, en mettant en oeuvre la filière qui permettra d'atteindre cet objectif.

 

4 millions de personnes seront intéressé par le cannabis thérapeutique

 

L’entreprise française Elican Biotech, dont les représentants ont été entendus par la mission d’information le 17 juin 2020, indique, en soulignant les incertitudes qui pèsent sur ces projections, qu’en cas de pérennisation de l’expérimentation, le marché français du cannabis thérapeutique pourrait représenter 500 M€ à un horizon de quatre ou cinq ans et, en conservant les seules indications définies dans le cadre de l’expérimentation, concerner 4 millions de Français

 

Actuellement proposé en dernière intention, c'est à dire quand plus rien d'autre ne fonctionne, il est primordial de former les médecins à ces nouvelles molécules pour qu'ils puissent assurer les prescriptions et faire tomber les barrières des préjugés. 

 

Créer une filière en s'appuyant sur les expertises en cannabis d'entreprises françaises reconnues et proposer des principes actifs sous forme de médicaments que les gens connaissent 

 

L’entreprise lilloise Elican Biotech, estime être en mesure de fournir des médicaments à une échéance d’1,5 an environ, une fois les autorisations obtenues. Elican prend appui sur une filière française de la graine au médicament comprenant notamment HEMP IT  et l’ITEIPMAI  en ce qui concerne les semences et la recherche variétale ; les chanvrières et la filière plantes à parfum, aromatiques et médicinales ; la faculté de pharmacie de Lille, sous la supervision du professeur Thierry Hennebelle, pour la recherche et le développement ainsi que le groupe DELPHARM pour le développement galénique et la production ;

 

De la graine au médicament, en favorisant la recherche et la connaissance des cannabinoïdes, leur bonne administration, Elican Biotech s'entoure d'entreprises expertes, sérieuses, reconnues sur le marché et par leurs pairs.

 

L'intégralité de la présentation d'Elican Biotech est disponible ci-dessous

 

Recherche sur Elican